Stop or Go ? C’est une question que se pose tout (bon) coach. Mais alors quels sont les critères qui permettent de définir la durée optimale d’un executive coaching ?

Des conceptions différentes à travers le monde…

A déontologie différente, pratiques différentes.

Dans un milieu anglo-saxon, vous ne vous poserez pas de questions et répondrez à la demande de la manière la plus efficace possible.

En Europe la réponse sera tout autre. Le coach ne doit pas se rendre indispensable et doit encourager son coaché à développer son autonomie et prendre confiance en ses capacités inhérentes à sa personne.

Quels critères observer ?

1er critère :

l’indépendance économique du coach vis-à-vis de ses contrats

  • A-t-il besoin de continuer ce contrat pour vivre ?
2ème critère :

La dépendance relationnelle

  • Le coach gagne à travers ses executive coachings une reconnaissance, un statut,
  • Dans quelle mesure est-il conscient de ces accroches et comment gère-t-il ces liens de manière professionnelle ?
3ème critère :

Le niveau de dépendance du coaché vis-à-vis du coach

  • Rechercher des sources d’entrainement en dehors du coaching
  • La relation doit être ouverte, le coach peut notamment se faire remplacer sur quelques séances.