Articles

S’accorder le temps de prendre soin de soi, possible ou non ?

Je n’ai plus le temps de rien, j’ai renoncé à tout, plutôt à tout autre chose, mon travail demande tellement… La pression, vous ne vous rendez pas compte !

Pour certains dirigeants les journées sont trop courtes, les heures trop remplies, le temps compressé, intense, souvent rempli d’inutile. La journée se déroule au pas de course, d’un rendez-vous à l’autre et seul le début de soirée reste propice à la respiration.

Alain est le patron d’une belle PME familiale. Alain court. Dès le petit matin, il court chaque jour. Et ce rythme là lui plait, il s’y ressource. Il court doucement puis accélère tranquillement, en harmonie avec l’aurore. Il reprend contact avec ses sensations, avec la vie éveillée, pleine, entière. Puis il reprend le cours de la vie collective : les enfants d’abord qu’il dépose sur son chemin, ses proches collaborateurs ensuite, au volant, puis ces réunions qui remplissent l’agenda… Les journées s’écoulent intenses, précieuses, valorisantes. Alain se félicite d’avoir gardé toute l’année, cette habitude reprise en vacances l’été dernier, d’un peu de temps pour soi seul, à courir sur cette longue plage où il a ses habitudes depuis l’enfance !

Choisir de valoriser son temps

Quand un dirigeant comprend la valeur de son temps – sa seule richesse, il gagne souvent non seulement en repos mais aussi en capacité à prendre du recul et à innover, y compris dans son organisation personnelle.

Cependant, la relation de chacun au temps n’est pas si simple que cela ; elle nécessite souvent une confrontation bienveillante de son coach, des apports d’expériences, des résistances apparaissent fréquemment : avons-nous  vraiment envie de changer notre rapport au temps ?

Le temps qui s’écoule c’est aussi notre rapport à la vie qui s’exprime, comment le nier ?

Pour mieux gérer son temps, il s’agit de se centrer sur l’essentiel, de repérer ses contributions majeures, de reconnaître ses besoins fondamentaux, d’imaginer d’autres pratiques. Il s’agit de prendre du recul et de s’observer, de regarder les autres aussi.

Lors d’un coaching sur le thème de l’organisation personnelle, le dirigeant est amené à valoriser son temps, à reconnaitre les séquences créatrices de valeurs pour lui, pour son équipe, pour ses interlocuteurs, à réinventer son rapport au temps et à refaire des choix.

Ces coachings nécessitent une connaissance intime de l’univers dans lequel le dirigeant opère. Ils requièrent beaucoup de doigté et de sensibilité de la part du coach, et imposent de savoir s’arrêter et de ne pas trop remettre en question. À chacun de choisir quelle est la relation au temps qui lui convient et lui permettra d’être performant et équilibré pour durer.

Résister à la pression

Il est bien beau « d’y arriver », « d’être arrivé »  mais comment faire ensuite pour résister à la pression qui vient de toute part ? La crise a été un argument bien pratique pour intensifier les rythmes et répondre ainsi à l’angoisse…

Alors le coach propose de regarder la pression différemment, de la visualiser comme un moteur pour faire émerger des alternatives, pour relativiser et éviter de diffuser son stress à son environnement professionnel.

Prendre soin de soi : c’est possible et même nécessaire !

En cette rentrée, misez sur les bons réflexes : prenez-soin de vous ! Limitez vos écarts dans la gestion de votre temps, concentrez-vous sur l’essentiel, vos entreprises et vos collaborateurs s’en porteront mieux. Et vous aussi.

 

La question du DRH : comment aider les dirigeants à mieux prendre soin d’eux ?

Cette question nous est posée chaque semaine. Le sujet devient critique dans certaines entreprises, pour éviter des comportements excessifs, des épuisements tragiques, des comportements dommageables.  Sans attendre les alertes, nombre de DRH anticipent,   forment, accompagnent les dirigeants.  Pour les équipes RH nous proposons des formations à la « posture coach », à « l’approche positive », au mentorat.

Au-delà des actions menées par les équipes RH aux côtés des cadres, le coaching est une des pistes classiques pour sensibiliser, former et accompagner les dirigeants à la résistance à la pression et à la gestion du stress.

Nombreux sont aussi les DRH à leur proposer un bilan de santé confidentiel et à avoir recours à des dispositifs collectifs tels que le   coaching d’équipe ou la formation s’appuyant sur du coaching en groupe, des programmes d’engagement, de valorisation et de développement des dynamiques collectives.